Lundi 03 octobre 2016

14h36

 

Sculpere

 

Sculpter, verbe transitif, du latin sculpere : travailler la matière en vue d’en dégager des formes et des volumes.

« Volée hélicoïdale » est la première sculpture monumentale de Cyril Zarcone. Elle est présentée dans la cours du Crédit Municipale de Paris pour le parcours de la Young International Artists - Y.I.A. Artfair 2016. Attaché depuis toujours aux éléments de construction du bâtiment et du BTP, Cyril Zarcone y puise ses principales inspirations. Les éléments de coffrages quels qu’ils puissent être ont eu une place prépondérante dans le travail de cet artiste.

Recréer et concevoir à l’identique ces éléments du bâti, avec ses propres connaissances est un des fondements de sa pratique. Faire des « ready re-made » comme l’artiste aime à les appeler, lui permet de se réapproprier la forme de ces volumes tout en se détachant des fonctionnalités des éléments dont il se nourrit pour créer. Nous sommes bien là dans une configuration de sculpteur qui s’attache à travailler la matière pour concevoir une forme en s’inspirant d’éléments extérieurs, et pour produire et nous offrir  dans une autre définition du sensible, sa passion pour la construction.

 

« Volée hélicoïdale » marque un tournant dans son travail. Une volée de ce type, est habituellement un moulage en béton d’un escalier hélicoïdale. La forme que l’artiste nous livre ici, ne reproduit pas simplement le moulage tel qu’il le connaît, il utilise des éléments de construction autre, comme le coffrage et la bâche de protection thermo-rétractable, pour penser dans une nouvelle conception de la construction, comment nous présenter ce volume, dans ce que son essence à de plus sculptural. C’est ce qu’il nous livre ici : sa contribution dans l’édifice de la sculpture contemporaine ; une réflexion sur la construction et la conception du volume.

Léo Marin

 

Cyril Zarcone, Volée hélicoïdale, 2016, bois, bâche thermo-rétractable, visserie.

278 x 278 x 250 cm. Commissariat de Romain Semeteys. Production Galerie Eric Mouchet.

Webdesign © moi tout seul avec l'aide précieuse de Romain Martiniere